20 sept. 2017

Comment vaincre ses peurs avant un grand départ!

Avant un grand départ en voyage, beaucoup de craintes se font ressentir et nous remplissent alors de doutes, entre excitation et stress, on se demande alors tout à coup ce que l'on est en train de faire, si ce n'est pas une folie et si on ne risque pas de regretter notre choix, qui au yeux de beaucoup paraît tout simplement fou!


Ne vous inquiétez pas c'est normale on passe tous par là! A l'heure du retour de mon premier long voyage qui à duré 3 ans je fais le bilan, et finalement je réalise que toutes ces peurs n'avaient pas lieu d'être, alors rassurez vous et partez l'esprit tranquille, je vous explique pourquoi.

Je suis de nature quelqu'un qui préfère vaincre ses peurs et vivre, plutôt que vivre de peur, et être vaincue! J'ai alors dressé une liste des peurs qui personnellement m'ont apporté beaucoup d'anxiété avant le grand saut. Je les ai expliquées et démantelées une à une suite à mon expérience qui m'a prouvé qu'il n'y avait pas lieu de s'angoisser autant, alors venez vous réconforter à mes cotés!

 

 

Peur de l'inconnu

 

Cela est un peu inévitable mais par contradiction c'est un peu cela qui nous attire à partir finalement, l'envie de découvrir l'inconnu et de fuir une routine qui nous oppresse. Alors rassurez vous, au final vous n'allez pas être déçu car l'inconnu est encore plus excitant que ce que vous imaginez, il va vous ouvrir de nouveaux horizons et va mettre sur votre route un tas de nouvelles opportunités. N'ayez pas peur de l'inconnu au contraire allez à sa rencontre!
Et pour diminuer un peu l'angoisse je vous conseille d'essayer de lier des contacts à l'avance dans le pays où vous vous rendez afin d'échanger, d'avoir des conseils et pourquoi pas des gens à rencontrer au début du voyage pour vous guider le temps de vous familiariser.

 

 

Peur de quitter son confort

 

Pour le coup c'est quelque chose qui s’apprend doucement, et je suis bien placée pour en parler car je vivais un peu comme une princesse avant de partir (bel appartement meublé avec gout (du moins je crois), immense dressing plein à craquer, bon boulot, petite voiture neuve, grosse bande d'amis et habitudes sociale dans nos restos et bar préférés, en gros une vie plutôt confortable).
Au final, ce n'est pas une chose qui m'a manquée ou alors occasionnellement, et sans m'en rendre vraiment compte je me suis adaptée à un confort de plus en plus précaire. A ce niveau là aujourd'hui plus rien ne me fait peur, et pour le coup je sais vraiment apprécier ce que je retrouve aujourd'hui à mon retour. Ça a du bon de quitter son confort, cela aide à développer son sens de l'adaptation et surtout à jouir de ce standing pleinement lorsqu'on y retouche!


 

Peur d’être seul

 

Bon alors là je vous arrête tout de suite vous ne le serez jamais! vous rêverez même de l'être parfois!
Sérieusement en voyage vous n’arrêtez pas de rencontrer des gens, énormément voyagent seuls comme vous; donc les discutions et les liens entre voyageurs se créaient très vite, même si vous êtes timide, les gens viendront naturellement vers vous, alors ne paniquez pas, sans compter que le voyage vas vous apprendre à allez vous même vers l'autre et va vous donner de plus en plus confiance en vous!



Peur de la barrière de la langue

 

Comme on le sait tous, vivre en immersion est le meilleur moyen pour apprendre une autre langue, mais aussi le moyen le plus facile, alors dites vous juste que même si cela risque d'être parfois difficile surtout au début, vous avez pris la meilleure décision et vous reviendrez meilleur que vous n’êtes parti sans aucun doute. Il vous suffit juste d'éviter certains pièges, pour cela lisez le guide "Mes 15 conseils pour progresser sérieusement en anglais" et vous serez complétement préparé à rentabiliser au maximum votre voyage!

 

 

Peur de perdre ses amis ou qu'ils nous oublient

 

C'est une grosse peur que j'ai eu, car comme on dit, loin des yeux, loin du cœur... J'étais en effet consciente que j'allais rater pleins de choses à ne plus faire partie de leur quotidien, et ce fut le cas! Cela n'a finalement pas endommagé mes relations, après 3 ans à mon retour c'est comme si je n'étais parti que quelques mois, des choses ont changé bien évidement mais les liens sont réapparus naturellement. 

De partir et d'évoluer m'a aussi fait faire un tri dans mes réseaux pour ne fréquenter que les gens avec qui je me sens toujours connectée, et finalement je pense que certaines de mes amitiés se sont même renforcées à distance.
D'autres qui n'étaient pas vraiment importantes avant mon départ se sont même développées à distance car suite à mon évolution nous nous sommes alors rapprochés. Au final c'est un peu comme si j'étais resté, l'amitié à évolué tout simplement.

 

 

Peur de se couper professionnellement

 

Étant donné que je suis parti à l'aube de mes 29ans c'est évidement une question qui s'est posée et qui a continué à m'interpeller le long de mon voyage. je me disais souvent en suivant à distance l'évolution professionnelle de mes amis, que j'étais à la bourre, que je perdais du temps et autres réflexions absurdes. 
Car oui ce sont des bêtises, je n'ai en vrai pas perdu mon temps, je reviens après 3 ans, bilingue, avec une expérience à l'étranger certes pas dans mon domaine professionnel mais qui m'a permis de développer de nouvelles compétences. J'ai surtout appris à me connaître, et j'ai la certitude que je ne veux pas refaire le métier que j’exerçais avant de partir ou du moins pas de la même façon.

Je sais aujourd’hui qui je suis, et quoi faire pour être heureuse avec la motivation de me donner a 100%. Le voyage m'a permis de remuscler mon estime de moi, de m'aligner avec ma personnalité et mes valeurs profondes afin de redéfinir mes ambitions de manières cohérentes. Je me dis que si je n'étais pas parti, j'aurais alors réellement perdu mon temps à persister dans une voie qui ne me convient pas!

Puis même si vous décidez de continuer dans votre voie, ce que vous aurez appris via d'autres expériences professionnelles ou de voyage vous serviront inévitablement, voici les qualités que le voyage développe, n’hésitez pas à les mettre en avant à votre retour!

 

 

Peur de manquer d'argent

 

C'est une peur à ne pas négliger, et pour vous soulager de trop de stress, je vous conseille de faire quelques économies avant de partir afin de voir venir.
Mais si ça peut vous rassurer en voyage il existe plein d'alternatives pour dépenser nettement moins que dans une vie routinière banale. Je vous invite à lire mon article "Oui je voyage , non je n'ai pas gagné au loto" pour vous donner une idée du concept. Car finalement en voyage nos besoins sont réduits.


 

Peur de prendre l'avion

 

Bon be alors là c'est compliqué, à part vous dire qu'il y a moins d'accidents d'avion que de voiture (super original je sais bien). Personnellement je n'ai pas peur en avion mais les aéroports me stressent beaucoup, même après énormément de vols à mon actif! Ce qui m'angoisse c'est de rater mon avion en fait, alors tout simplement pour m'éviter tout stress je suis toujours très en avance... donc le meilleur conseil que je puisse vous donner, c'est face à une situation qui vous inquiète, de bien vous y préparer pour la rendre plus vivable :-) et sinon il existe des médicaments et méthodes naturelles pour vous aider à vous relaxer!


 

Peur d'avoir des problèmes 

 

En même temps des problèmes on en a toute notre vie au quotidien, peu importe où l'on se trouve que l'on voyage ou non, alors entre nous cette peur n'est pas vraiment un problème...

Puis avec du recul je me rend compte que mes problèmes à l'étranger étaient clairement plus intéressants et qu'ils me laissent pour la plupart de sacrés souvenirs. Comme la fois où j'ai du fuir un festival en Nouvelle Zélande au milieu de la nuit car une énorme tempête avait plié ma tente. Ne sachant pas ou dormir étant donné que tout les hôtels était pleins, après avoir fais du stop j'ai trouvé mon sauveur sur couchsurfing.... et j'y suis resté une semaine! (on ne peut pas dire que se lever pour aller au taf en réalisant après avoir imaginé un vol, que sa voiture est en fait à la fourrière car on avait oublié que c'était jour de marché, est le genre de problème à régler qui laisse le même genre de souvenir, je dis ça je dis rien mais ferme ta gueule alors).

 

 

Peur de grossir

 

Bon là ça dépend où vous allez, mais de mon coté pour l'Australie c'était une menace contre laquelle tout le monde me mettait en garde! Bon be je ne vais pas vous dire que c'est faux hein, car j'ai pris pratiquement 10 kilos, mais franchement entre nous ça valait vraiment la peine!!!! Puis il parait qu'on perd tout en rentrant (je vous dirais cela dans quelques mois)....
En attendant cela n'a choqué personne à mon retour, ce qui a marqué le plus mon entourage c'est mon rayonnement, je suis épanouie et belle aujourd'hui, et ces quelques kilos en plus ne font pas le poids face à ça ;-) 
Et si vraiment cela vous arrive, et que vous avez du mal a l’accepter je vous invite à lire cet article "comment être irrésistiblement sexy sans régime et sans sport"



Peur de ne pas prendre assez d'affaires

 

Vous en aurez trop! (surtout si vous êtes une fille), peu importe où vous vous rendez et pour combien de temps vous n'aurez toujours besoin que d'une seule valise (un sac à dos, c'est encore mieux)!
Mon conseil et de faire sa valise en plusieurs fois, et de retirer peu à peu l'inutile (en gros faites votre valise retirez la moitié et n'y ajoutez rien lol) Sérieusement ne vous encombrez pas, je suis partie avec bien trop et je l'ai regretté, j'ai dû en abandonner sur ma route car j'ai réalisé que voyager léger c'est la liberté! Au pire si vous manquez vraiment de quelque chose vous pourrez l'acheter sur place!
Prenez l'essentiel, ne vous embarrassez pas du superflu et partez l'esprit léger!

(Pour ma part je suis parti en Australie avec bien trop comme cette image le démontre...) 

 

Peur des démarches qui nous attendent sur place

 

C'est vrai que les premiers temps d'adaptation peuvent être stressants, surtout lorsqu'on part pour longtemps et qu'il va nous falloir trouver un logement, un boulot, ouvrir un compte en banque ou une ligne téléphonique dans un pays que l'on ne connait pas et dont on ne parle peut être pas la langue...
Et bien si cela vous angoisse vraiment je vous conseille d'aller chercher l'information avant le départ histoire d'anticiper et de savoir ce que vous aurez à faire et comment. Surtout préparez votre arrivée de manière à vous sentir sécurisé et vous enlever du stress inutile, réservez une auberge de jeunesse ou un hôtel pour plusieurs jours le temps de vous acclimater, renseignez vous du transfert de l’aéroport à votre logement, ayez déjà un peu d'argent local en poche... etc

Une fois sur place essayez de trouver d'autres voyageurs pour qu'ils vous donnent tous leurs bons plans afin de vous faciliter la vie :-) (grâce à une rencontre dés mon arrivée en auberge à Melbourne, dès le premier jour, j'avais une carte bancaire, un forfait téléphonique et une carte de transport).  Finalement je n'ai pas vraiment le souvenir que les débuts furent durs, peut-être bien qu'on oublie, tellement la suite est magique!



Peur de ne pas aimer l'expérience 

 

Et bien au pire vous rentrerez, non? C'est des choses qui peuvent arriver, même si je pense que c'est rare, mais au fond si vous n'aimez pas, il n'y a aucun problème à écourter son séjour. 
Ne vous inquiétez pas du jugement des autres, ou de passer pour quelqu'un de peureux ou de pas téméraire, j'ai envie de vous dire que prendre la décision de rentrer ce n'est pas échouer c'est avoir essayé! Vous avez eu le courage de partir, ce que peu ont eu alors soyez fier de vous quoi qu'il arrive, et soyez fier d'avoir appris par l'expérience que ce n'est pas ce que vous voulez vraiment! Vous avez eu le courage de partir afin de n'avoir aucun regret, et vous avez eu vos réponses, c'est cela le plus important. Si vous ne partez pas vous resterez dans le doute éternel...



Osez partir et tout ira bien!

 

Bref il y a sûrement d'autres peurs que j'ai oubliées de mentionner, n’hésitez pas à m'en faire part en commentaire. Une chose est sûre c'est que cela est tout à fait normal d'avoir certaines craintes grandissantes avant un grand départ, que ce soit une première ou même lorsque l'on est voyageur confirmé, on est presque tous traversés de doutes et d'angoisses avant de partir!
Ce nuancier de sentiments intenses auquel on fait face, fait partie de notre apprentissage car voyager est la meilleure école de la vie, ainsi qu'une thérapie introspective très efficace, alors prenons cette étape comme la première de notre merveilleuse expérience!
Acceptez alors ces angoisses passagères tout en sachant que vous avez déjà effectué le plus dur en faisant le choix audacieux de partir!

Peace & love



2 commentaires:

  1. Super !
    Bien vu je me questionne sur le contenu du sac multisaisons tongs VS Sorel en plus du matériel technique (sport). Je vais donc m'entrainer faire et défaire pour optimisation ! Ce qui me fait le plus peur est le retour heureusement tu as publié un magnifique article sur cette étape.
    À bientôt et merci pour ces bons plans et partage d'expérience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chloé :-) ne t'inquiètes pas pour le retour ça se passera bien, pour moi ça va de mieux en mieux ;-) Concentre toi sur le départ plutôt! et pour les bagages bon courage c'est un vrai casse tête je sais bien... En 3 ans je me suis bien améliorée je suis parti avec plus de 50kg (oui oui c'est possible) et je suis revenu avec 18kg, avec finalement la moitié des choses achetées lors de mon voyage.. donc pas la peine de trop s'encombrer! A bientôt :-)

      Supprimer

Pour cela pensez à renseigner votre identité (sous forme de pseudo si vous préférez) en sélectionnant Nom/URL dans le champ commentaire.
Cela vous donnera la possibilité de partager votre site si vous en avez un :-) autrement vous n'aurez qu'à renseigner votre Nom.

Les commentaires étant modérés, ne vous inquiétez pas si ils n'apparaissent pas immédiatement.

Merci